Pas trop tôt

August 30, 2006

Bon, finalement. Après presque un mois de sevrage, j’ai à nouveau du net chez moi. Un mois c’est long, et si cela ressemble à un parcours du combattant, c’est qu’on partait avec un handicap…

L’immeuble où on a emménagé il y’a quelques semaines est joyeusement câblé, mais même les gens de Noos proposent des choses fort intéressantes, ils restent un brin plus cher que leurs concurrents qui utilisent le bon vieux réseau France Telecom (comprendre Wanadoo/Orange, Club-Internet, Cegetel…). Qui plus est, Noos est connu pour filtrer les ports utiles comme le 25 (indispensables pour s’échanger des tas de .ppt idiots en famille), etc. Pas moyen donc d’héberger un certain nombre de services indispensables chez soi. Noos c’est un peu le FAI qui n’aime pas les geeks je crois.

Free de son côté, et pour résumer, est le moins cher si on veut du téléphone, de la tv, et du net qui-va-vite ; c’est donc vers eux que je me suis tourné. Et là, ô joie, ô plénitude totale et absolue, sur le site est écrit qu’il est possible de s’abonner en dégroupé total lorsqu’on emménage si la ligne précédemment en place a moins de 3 mois…

C’est là que les ennuis commencent. Un coup de fil à l’agence immobilière, et on apprend que la ligne a été résiliée il y’a bientôt 3 ans !? Grml… Fin du monde… Admettons quand même que… Un petit peu curieux, j’appelle une agence France Telecom, pardon Wanadoo, pardon Orange en fait, pour avoir des renseignements quand à la possibilité d’avoir du net en mode super-rapide- sarass chez moi à telle adresse… et là on me dit que oui, mais hm “oh non je n’ai pas besoin de vous donner l’ancien numéro, il me faut juste quelques infos supplémentaires et on peut commencer”… Hm c’est cela oui, merci les gens, je vais “réfléchir” à votre proposition. :)

Appel d’un numéro super sur-taxé de chez Free qui propose de retrouver un ancien numéro de ligne France Telecom à partir d’une adresse. C’est pas idiot comme démarche de leur part… Après 7 minutes d’appel dont environ 2 de discussion j’ai mon numéro et je peux vérifier directement sur le site de Free que ô re-joie, ô re-plénitude, je suis éligible aux supers offres gros-kiki et qu’en plus, cerise sur le gateau je ne suis pas bien loin d’un DSLAM ami… Pour résumer : c’est fort possible, et avec un débit très très correct.

S’en suit une inscription chez Free, l’attente de “construction de ligne” par FT, la récéption d’une Freebox HD-TNT-WIFI-BLABLA, l’attente de “construction de ligne” par FT… l’attente de… ah non ça y’est : ma ligne est activée. :D/

Sauf que non, ça marche toujours pas. /o
Je vous passe l’épisode où j’ai suivi le câble téléphonique pour m’apercevoir qu’il était sectionné bien net juste avant de sortir de l’appartement : mes octets passent aujourd’hui par un domino sur un câble FT habilement dénudé par mon papa de passage entre temps… Si c’est pas un gros hack tout moisi. Le fait est que ça marche très bien, donc pas touche pour l’instant.

Après un peu de chirurgie de reconstruction mentale, et d’anti-dépresseurs de mon côté, il a fallu appeler la hotline Free spéciale gens-en-détresse totale pour avoir après quelques jours le privilège d’avoir du net… Oui parce que les branchements au DSLAM côté Free semblaient aussi un peu foireux (?) sinon ça n’aurait pas été marrant.

Comme quoi il faut souffrir pour avoir du net. Laintenant, plus d’excuse pour ne pas blogger plus de choses pas intéressantes plus souvent… orz