fat princess

September 7, 2009

Some feminist groups criticized the game’s premise, accusing it of promoting prejudice against fat people.

Sur l’article de wikipedia à propos de Fat Princess.

Feeding Fat Princess

Feeding Fat Princess

Oui c’est mal, préjudice contre la femme, toussa… Mais s’en fout un peu, tellement c’est marrant de la gaver de gâteau, et de balancer des boules de feu sur l’ennemi qui tenterait de la déplacer. D’ailleurs si le jeu s’appelait “Fat Geek”, personne n’y trouverait rien à redire.

Le gameplay du jeu est très basique : deux équipes, quatre classes de personnage guerrier-archer-mage-prêtre avec une seule évolution possible. La plupart du temps ça se résume à un CTF (Capture The Fat?), avec obligation de jouer au moins un peu en équipe (sans quoi c’est assez souvent le bordel), mais… ça a occupé la moitié de mon dimanche. ^^